Lexique

AJAX progress indicator
Recherche :
(supprimer filtre)
  • a
  • ALLOGREFFE
    acte consistant à prélever des cellules souches hématopoïétiques (cellules de la moelle osseuse) d’une personne saine pour la les réinjecter à une personne malade.
  • ALOPÉCIE
    chute (temporaire, partielle ou complète) des poils ou des cheveux. La chimiothérapie peut provoquer une alopécie.
  • AMBULATOIRE
    se dit d’un traitement ou d’un soin se faisant à domicile ou nécessitant une hospitalisation sur une journée, (hôpital de jour).
  • ANÉMIE
    diminution du nombre de globules rouges dans le sang. Elle se traduit par une pâleur, une fatigue et un essoufflement et nécessite une transfusion de globules rouges.
  • ANTALGIQUES
    substances ou moyens destinés à lutter contre la douleur.
  • ANTICORPS
    protéines produites par certains globules blancs (les lymphocytes B) suite à l’introduction d’un corps étranger à l’organisme ou antigène (cf. définition. Ils sont indispensables à la défense de l’organisme en activant une réponse immunitaire).
  • ANTIÉMÉTIQUE
    médicament qui s’oppose aux nausées, haut-le-cœur et vomissements provoqués par certains traitements.
  • ANTIGÈNE
    protéine présente à la surface des substances étrangères à l’organisme : bactéries, virus, champignons, venins, cellules cancéreuses. Son introduction dans le corps provoque une réaction immunitaire la formation d’anticorps.
  • ANTIPYRÉTIQUE
    qualifie un moyen ou un médicament ayant la propriété de faire baisser la fièvre.
  • APLASIE
    l'enfant est dit en aplasie s'il a moins de 500 polynucléaires neutrophiles (PN)/mm3 . Son corps ne peut alors pas se défendre face à une agression microbienne et certaines précautions doivent être prises (cf : conseils aux familles).
  • AUTOGREFFE
    consiste à réinjecter les cellules souches hématopoïétiques (cellules de la moelle osseuse) du patient, préalablement prélevées chez cette même personne.
  • b
  • BIOPSIE
    prélèvement d'un fragment d'un organe, sous anesthésie générale, en vue de l’analyser.
  • c
  • CATHÉTER CENTRAL (KT)
    petit tube en plastique, souple, placé dans une veine jusqu'au cœur. Il permet de faire les des prises de sang et des injections de médicaments sans douleurs. Il est posé au bloc opératoire sous anesthésie générale et laissé en place pendant la durée du traitement. Le KT est protégé par un(...)
  • CATHLON
     
  • CELLULES SOUCHES HÉMATOPOÏÉTIQUES 
    cellules fabriquées par la moelle osseuse et à l’origine des cellules sanguines : globules blancs, globules rouges, plaquettes.
  • CHAMBRE IMPLANTABLE
    (PAC : port-à-cath ou CCI : chambre à cathéter implanté) site placé sous la peau, lors d’une anesthésie générale, au bloc opératoire et laissé en place le temps du traitement. Le site est prolongé par un petit tuyau qui est relié à une veine. Il permet de faire des injections et des prises de sang.
  • CHIMIOTHÉRAPIE
    traitement médicamenteux visant à détruire les cellules malades. Elle est définie selon un protocole personnalisé de soin (PPS). Elle peut être administrée par voie orale, intra-veineuse, sous-cutané ou intra-musculaires, selon le protocole et le médicament.
  • CYTAPHÉRÈSE
    technique qui permet le recueil de cellules souches, à partir du sang, en vu d’une autogreffe. Ces cellules sont congelées en attendant leur utilisation.
  • e
  • ÉCHOGRAPHIE
    examen d'imagerie médicale utilisant les ultra-sons. Elle permet de visualiser certains organes et leurs fonctions. L’examen est indolore, sans préparation (à jeun dans certains cas) et dure une quinzaine de minutes. Il se fait à l’aide d’une sonde en forme de « poire », appliquée sur le corps(...)
  • EMLA
    crème anesthésiant la peau, et appliquée au moins 1 heure  avant un bilan sanguin, la pose d'un cathlon (à définir), une ponction lombaire (PL), un myélogramme (myélo), une injection intra-musculaire ou un branchement de port-à-cath.
  • g
  • GLOBULE BLANC
    ou leucocyte est une cellule du sang. Il participe à la défense de l'organisme. On distingue les monocytes, lymphocytes et les polynucléaires.
  • GLOBULE ROUGE
    ou hématie est une cellule du sang. Il transporte l'oxygène dans l'organisme grâce à l'hémoglobine.
  • i
  • IMAGERIE PAR RÉSONANCE MAGNÉTIQUE (I.R.M)
    examen nécessitant un champ magnétique (aimant), pour donner une image en 3 dimensions. Il permet l’observation des organes « moux ». Pour l’examen, l'enfant est installé, seul, dans un "tunnel" et doit enlever tout objet métallique (montre, vêtement à pressions, etc.), ainsi que l’aiguille de(...)
  • IMMUNOTHÉRAPIE
    traitement consistant à provoquer ou à augmenter l’immunité de l’organisme par l’injection d’anticorps « immunothérapie passive » ou d’antigènes « immunothérapie active ».
  • m
  • MARQUEURS TUMORAUX 
    substances secrétées par les cellules tumorales. Leur dosage dans le sang ou les urines permet de suivre l’évolution de certaines tumeurs.
  • MEOPA
    (mélange à part égal d'oxygène et de protoxyde d'azote) gaz relaxant que l'enfant respire dans un masque 4 minutes avant un examen. Il permet de détendre l’enfant et d’atténuer la sensation de douleur. Il est nécessaire de ne pas manger juste avant d'inhaler le MEOPA et de rester allongé(...)
  • MÉTASTASES
    tumeurs secondaires qui se développent à partir d’une tumeur primitive suite à la migration des cellules cancéreuses par voie sanguine, lymphatique ou séreuse.
  • MOELLE OSSEUSE
    zone centrale de l'os où sont fabriquées les cellules sanguines (globules rouges, globules blancs, plaquettes).
  • MUCITE
    inflammation douloureuse de la bouche et de la gorge voire du tube digestif qui survient souvent après un traitement par chimiothérapie. Ces lésions ressemblent à des aphtes.
  • MYÉLOGRAMME
    prélèvement de quelques gouttes de moelle osseuse, étudiées ensuite au microscope. L’examen est réalisé au lit du patient, par ponction dans l'os du bassin (le plus fréquent) et sous analgésie (crème EMLA, mélange gazeux). Il n’y a pas de précautions particulières après l’examen.
  • n
  • NUMÉRATION FORMULE SANGUINE (N.F.S)
    examen qui nécessite un prélèvement sanguin pour quantifier les différentes cellules du sang : les globules rouges, les globules blancs et les plaquettes. La NFS est contrôlée avant de démarrer une cure et, régulièrement, pendant la durée du traitement. Elle permet de déterminer si l’enfant(...)
  • p
  • PLAQUETTES
    cellules du sang qui permettent d'éviter les saignements et participent à la cicatrisation. En cas de nombreux hématomes ou saignements, une numération formule sanguine pourra être réalisée.
  • POLYNUCLÉAIRES NEUTROPHILES (P.N.)
    cellules du sang appartenant à la famille des globules blancs. Ils participent à la réponse immunitaire et permettent de lutter contre les microbes.
  • PONCTION LOMBAIRE (PL)
    prélèvement de liquide céphalo-rachidien (LCR) par une piqûre dans le dos, sous analgésie (patch de crème anesthésiante (EMLA) et masque de gaz MEOPA). Cet examen permet de savoir s'il y a des germes dans le LCR, des cellules malades ou d'injecter de la chimiothérapie (intrathécale), selon le(...)
  • POSITRON EMISSION TOMOGRAPHY SCANNER (PET SCAN)
    est un examen d’imagerie médicale qui permet de localiser des foyers pathologiques. L’examen est indolore et nécessite d’être à jeun. L’injection d’un produit de contraste est effectuée une heure à plusieurs heures avant la prise des images.
  • PROGRAMME PERSONNALISÉ DE SOINS (PPS)
    retrace le parcours thérapeutique prévisionnel du patient et les lieux de prise en charge. Il est issu de la réunion de concertation pluridisciplinaire (R.C.P.) autour du dossier de l’enfant. Il est remis à la famille et expliqué lors de l’entretien d’annonce. Il trouvera sa place dans le(...)
  • r
  • RADIOGRAPHIE
    examen d’imagerie qui permet de faire des clichés des poumons, des os, des articulations, etc. Modalité d’examen : L’examen est indolore et s’effectue en radiologie ou dans l’unité de soins. Ce dernier dure 10 minutes environ et ne nécessite pas de préparation particulière.
  • RADIOTHÉRAPIE
    traitement qui vise à traiter une zone précise par des rayons. Après repérage et marquage de la zone à traiter. L'irradiation ne dure que quelques minutes mais l'installation est longue. Les séances s'échelonnent sur plusieurs semaines.
  • RÉMISSION
    terme employé en cours ou en fin du traitement qui traduit une diminution voire une disparition des signes de la maladie.
  • s
  • SCANNER
    est une technique d’imagerie médicale radiologique qui permet de visualiser un organe ou un tissu en 2 ou 3 dimensions et d’obtenir des vues de coupe. L’examen est indolore. L'enfant est seul dans la salle d'examen mais il peut communiquer par un micro avec le personnel. Il est allongé sur une(...)
  • SCINTIGRAPHIE
    examen d'imagerie médicale qui vient parfois compléter l’échographie, le scanner ou l’IRM. L’examen est indolore. Il nécessite parfois l’injection par voie veineuse d’isotopes (produits de contraste). La réalisation des clichés peut se faire en plusieurs temps, allant de quelques minutes à(...)
  • t
  • TOMODENSITOMÉTRIE (TDM)
    est une technique d’imagerie médicale radiologique qui permet de visualiser un organe ou un tissu en 2 ou 3 dimensions et d’obtenir des vues de coupe. L’examen est indolore. L'enfant est seul dans la salle d'examen mais il peut communiquer par un micro avec le personnel. Il est allongé sur une(...)
  • TRANSFUSION SANGUINE 
    administration par voie intra-veineuse de produits sanguins tels que : globules rouges, plaquettes ou plasma.
  • v
  • VOIES D’ADMINISTRATION 
    I.M  = intra-musculaire I.V = intra-veineuse S.C = sous-cutanée I.T = intra-thécale (injection dans le liquide céphalo-rachidien au moment de la ponction lombaire) P.O = prise de gélules ou de comprimés (Per Os) I.R = intra-rectale.